Répondez au sondage et obtenez -10% → ICI

Des conseils et de l’amour sur le

Bébé pleure la nuit : que faire ?

Nous souhaitions aborder une situation qui préoccupe de nombreux parents : lorsque bébé pleure la nuit. En effet, si les pleurs sont tout à fait habituels, ceci étant leur moyen de communiquer, on ne peut s’empêcher de se demander si c’est normal ou s’il y a un problème sous-jacent. Comprendre pourquoi bébé pleure la nuit et savoir comment réagir est essentiel pour assurer son confort et favoriser un sommeil de qualité, pour lui comme pour vous.

Les nouveaux nés et les bébés, jusqu’à six mois, vivent une période d’adaptation importante dans leur cycle de sommeil. Un nouveau-né dort en moyenne 16 à 17 heures par jour, mais ses cycles de sommeil sont beaucoup plus courts et plus légers que ceux des adultes. Notons que les cycles du nouveau né sont biphasiques. Autrement dit, ils alternent entre un sommeil agité et un sommeil calme. Dès lors, au moindre pleur nous surgissons tel un chevalier de la nuit mais sachez que bébé dort probablement encore. Si vous le réveillez, vous cassez son cycle, assurez-vous donc qu’il ne soit pas en train de rêver.

De 0 à 3 mois, les bébés n’ont pas encore un rythme circadien (distinction jour/nuit) bien établi, et leurs besoins alimentaires les réveillent souvent. Ils peuvent donc pleurer pour réclamer à manger. Entre 3 et 6 mois, certains bébés commencent à faire leurs nuits, mais d’autres peuvent encore se réveiller et pleurer. 

Pourquoi bébé pleure la nuit ?

Il existe différentes raisons qui peuvent expliquer les pleurs de bébé. La bonne nouvelle étant que s’ils ont une raison, il n’y a aucune inquiétude à avoir ! 

  • La faim : Les nouveaux nés ont de petits estomacs et nécessitent des tétées fréquentes, même la nuit.
  • Le besoin de changer de couche : Un bébé avec une couche mouillée ou sale peut se sentir inconfortable et pleurer pour exprimer son inconfort.
  • Les douleurs liées aux coliques ou aux gaz : Les bébés peuvent souffrir de coliques ou de douleurs liées aux gaz, provoquant des pleurs intenses.
  • Le Besoin de réconfort : Les bébés ont besoin de la présence rassurante de leurs parents et peuvent pleurer lorsqu’ils se sentent seuls ou anxieux.
  • Problèmes de sommeil : paradoxalement la fatigue fait pleurer et empêche de trouver le sommeil. Les bébés pleurent donc de frustration de ne pas réussir à dormir..

Il est important de noter que le sommeil de bébé est un processus en évolution, et comprendre pourquoi bébé se réveille la nuit est un aspect crucial pour aider à résoudre les problèmes de sommeil.

Quand s’inquiéter si bébé pleure la nuit ?

Il est normal que les bébés pleurent, mais dans certaines situations, les pleurs peuvent indiquer un problème qui nécessite une attention médicale.

Pleurs incessants et intenses : Si votre bébé pleure de manière incessante et semble inconsolable, il pourrait souffrir de douleurs aiguës ou d’un autre problème de santé.

Changements dans les habitudes de sommeil : Un changement soudain et drastique dans les habitudes de sommeil de bébé peut être le signe d’un problème.

Signes de maladie : Si les pleurs de bébé s’accompagnent d’autres symptômes comme de la fièvre, des vomissements ou de la diarrhée, consultez immédiatement un médecin.

Dans ces cas, il est crucial de ne pas ignorer les pleurs et de chercher l’avis d’un professionnel de santé.

Quid des terreurs nocturnes ? 

Impressionnantes au possible, bébé pleure voire hurle, se débattant mais.. Il dort ! Rien de plus frustrant, rien ne semble le consoler, il n’entend pas, ne voit pas. La seule chose à faire est de s’assurer que votre petit.e ne se blesse pas. Il faut veiller et attendre que ça passe. Cela peut perdurer jusqu’à 20 minutes. Elles disparaissent comme elles sont venues. 3 jours, 6 semaines, 7 mois ou 1 an, on ne sait jamais combien de temps elles vont durer.

Un sommeil paisible : 3 conseils pour des nuits paisibles

Pour favoriser un sommeil paisible et réduire les épisodes où bébé pleure la nuit, voici quelques conseils concrets à mettre en place :

  1. Établir une routine de coucher : Les bébés et les jeunes enfants ont besoin de constance. Mettre en place une routine de coucher peut les aider à comprendre que c’est le moment de dormir. En outre, cette routine favorise un retour au calme. Or, le calme est un atout certain pour l’endormissement. L’équation est simple : en étant serein, il y a plus de chance que bébé dorme. Et s’il dort, il ne pleure pas par frustration parce qu’il n’arrive pas à dormir. C’est donc un cercle vertueux qui se met en place..
  1. Créer un environnement propice au sommeil : Assurez-vous que la chambre de bébé soit calme, sombre et à une température agréable. Un sommeil de bébé de qualité commence par un bon environnement. Il doit idéalement faire 19/20 degrés dans la chambre. Concernant son lit, couchez bébé dans une gigoteuse, sur le dos, sans peluche ou autre élément. le lit de bébé ne doit contenir rien que…bébé.
  1. Apprendre à bébé à s’endormir seul : Encourager votre bébé à s’endormir de manière autonome peut l’aider à se rendormir seul s’il se réveille la nuit.

La gigoteuse Les Petites Billes : le joker des nuits paisibles

La gigoteuse est un élément central du bon déroulement du sommeil de bébé. Elle doit être de la bonne taille, tenir suffisamment chaud et pratique pour les parents. En effet, les changes pouvant être fréquents, autant rendre la manip’ aisée ! Or, la gigoteuse Les Petites billes possède un zip solide sur le devant ou sur le côté, favorisant l’ouverture et la fermeture. En outre, étant multi saison, elle vous permet de vous adapter en quelques secondes à l’environnement. Bébé a trop chaud ? Hop, on retire une doublure !

Comprendre les besoins de votre bébé et savoir pourquoi bébé se réveille la nuit sont des étapes essentielles pour assurer son bien-être et favoriser un sommeil réparateur. Gardez à l’esprit que chaque bébé est unique, et que vous savez, au fond de vous si les pleurs de bébé sont normaux ou non. Oui, un bébé pleure la nuit parce qu’il communique avec vous. Il pleure s’il a faim, s’il faut le changer, s’il veut un câlin ou s’il n’arrive pas à dormir. Dès lors, il suffira de trouver son besoin et d’y répondre ! Voyez les pleurs pour ce qu’ils sont : des indices.