Tsunami émotionnel, raz de marée dans votre foyer, l’arrivée de bébé c’est quelque chose ! Non non, ce n’est pas une légende urbaine, la venue d’un enfant s’apparente véritablement à un chamboule-tout (sympa l’image, non?). Bon, on a conscience que cela peut faire peur. En effet, l’inconnu représente la principale source d’angoisse d’un être humain. Malgré tout, il existe des astuces afin de préparer l’arrivée de bébé. Ces dernières, pragmatiques, vous aideront à anticiper. Or, l’anticipation permet de se détendre, c’est mathématique.

Le matériel de puériculture : quand et quoi acheter ?

Pour savoir quand acheter le matériel de puériculture pour bébé, nous vous conseillons de le faire dès le début du second trimestre. Une fois la première échographie faite : feu vert ! 

En effet, à chaque trimestre de grossesse, ses moments. Si le premier peut-être jugé trop tôt, durant le troisième on a de plus en plus de mal à se mouvoir. Dès lors, le second trimestre semble idéal pour commencer vos achats.

Checklist : que faut-il avoir pour l’arrivée de bébé ?

  • Sortir avec bébé : il vous faut un siège-auto, un porte-bébé, une écharpe, une poussette, un sac à langer complet et un nid d’ange.
  • Dans la chambre de bébé : un lit à barreaux, une gigoteuse, un babyphone, une table à langer avec le nécessaire, une commode avec un tiroir par taille de vêtements.
  • Pour le bain : une baignoire (sur pied c’est idéal), une cape de bain, un gel doux corps & cheveux, un thermomètre.
  • Nettoyer et prendre soin de bébé : matelas à langer, couches, liniment pour le change, cotons, eau en spray, sérum phy, crème pour les irritations, ciseaux adaptés.
  • Dormir à l’extérieur : lit parapluie, transat, chaise haute, tapis de sol, baignoire gonflable. Oui, c’est un déménagement.
  • La cuisine : biberons, goupillons et si vous allaitez, prévoir des poches pour, éventuellement, stocker votre lait au réfrigérateur, ainsi qu’un tire-lait, si vous souhaitez. Des bavoirs, une chaise haute et un robot pour la diversification alimentaire. En bref, tout ce qui vous facilite au max la vie. Enfin, pendant que vous, vous mangez, n’hésitez pas à prévoir un transat à votre hauteur, afin que bébé puisse voir ce qui se passe. 
  • Habiller bébé : en fonction de son poids, prévoir un peu de naissance, et, surtout, du 3 mois, voire un peu de 6 mois. De cette manière, vous serez paré.es ! On mise sur des body en cache-cœur, des pyjamas et du confort. Le tout, adapté à la saison de naissance de bébé. 

Vous voulez un super conseil ? Misez tout sur la liste de naissance. Vos proches seront ravis de gâter ce bébé et, en plus, ça vous soulagera d’une certaine charge mentale.

Préparer l’arrivée de bébé : administratif

On vous voit faire une grimace ! Comme on vous comprend. L’administratif c’est nécessaire, ardu, long, très long, complexe. 

Entre la CAF, le congé mat, la sécurité sociale, la déclaration à la mairie, on en perdrait notre latin. Et notre patience. Afin de simplifier les choses, voici, dans l’ordre chronologique, les démarches à effectuer.

Dans un premier temps, il convient de déclarer votre grossesse à la CAF et la CPAM. Vous avez jusqu’à la quatorzième semaine. Votre médecin peut le faire en ligne. 

Ensuite, inscrivez-vous à la maternité où vous souhaitez accoucher ainsi qu’aux crèches ou assistantes maternelles. Parallèlement, il faut informer votre employeur, à partir du 3ème mois de grossesse. 

À partir du 8 ème mois vous devez informer votre employeur avec courrier et A/R de votre congé. Dès lors, il effectuera les démarches auprès de la CPAM pour que vous touchiez vos indemnités. 

Une fois que vous avez accouché, vous avez 3 jours pour faire la déclaration en mairie. Enfin, il conviendra d’informer les organismes précédemment mentionnés. Là vous vous dites : “bon c’est tout ?”. Hum presque, il restera votre déclaration d’impôt à modifier. Mais ça, ce sera dans le bon sens.

Préparer l’arrivée de bébé : s’organiser

Rien que pour vous, nous avons compilé des tips de parents qui, avec le recul, auraient bien aimé qu’on leur donne. C’est cadeau, c’est pour nous.

Tout d’abord, essayez d’anticiper les repas. Pour cela, rien de tel que d’en cuisiner au préalable et de les congeler. Si cuisiner vous devez (on parle comme Yoda ?!), misez sur des aliments demandant peu de temps de préparation.

Ensuite, déléguez au maximum les tâches ménagères. L’investissement dans une prestataire de ménage, par exemple, sera largement compensé par le bien être maintenu. Vous investissez en quelque sorte. Sur votre vie. Vraiment. 

Prévoyez également des éléments pour mettre bébé dans les pièces où vous vous trouvez. De cette manière, vous pourrez manger, vous laver et aller aux toilettes. 

Enfin, et croyez- nous c’est le meilleur conseil, écoutez-vous et exprimez-vous. La chute hormonale peut être rude et, cumulée avec la fatigue, peut être difficile à gérer. Dès lors, parlez si ça ne va pas. Souvent, en exprimant les frustrations, on peut trouver de l’aide, une solution, un allié. Vous n’êtes pas seule. 

  • All
  • Gigoteuse magique 4 saisons